“En ces lieux, ils danseront” : un formidable projet artistique autour de la douleur chronique

CategoriesActu

“Grand projet de création chorégraphique participative, En ces lieux, ils danseront est une initiative artistique hors du commun, réunissant 5 danseurs professionnels et un groupe de patients du CHUM, atteints de douleurs chroniques. Dirigées sous la forme d’ateliers de création de mouvements, dans lesquels les participants ont été invités à explorer les possibilités du geste, à « se mobiliser, corps et esprit et s’impliquer dans un projet concret et productif permettant un dépassement de soi » (Émilie Demers, danseuse professionnelle et ergothérapeute), les rencontres ont mené à la réalisation de 4 vidéos d’art (création FIZ Studio) où la danse, l’architecture de l’hôpital et les récits de vie révèlent toute leur poésie.”

Nous vous invitons à visiter le site internet de la Fabrique Culturelle. Ce site propose une formidable création chorégraphique autour de la douleur chronique : “En ces lieux, ils danseront”.
Nous vous conseillons de commencer par la vidéo d’explication du parcours pour créer les chorégraphies.
Nous ne pouvons l’intégrer ici, vous pouvez donc cliquer sur le titre pour accéder à la vidéo sur le site de la Fabrique culturelle :

En ces lieux, ils danseront – le parcours

Vous pourrez ensuite visionner les quatre vidéos des chorégraphies en cliquant sur les titres des vidéos ci-dessous.

Cette personne
“Cette personne; celle qu’on regarde, l’air désolé, sachant qu’on vit la même chose. Cette personne qui vient trop souvent ici, avec son besoin de lumière, elle nous reconnaît aussi. On n’a pas besoin de se parler pour comprendre la douleur.”

Cette journée
“Au moment où ça a flanché — mais qui peut prévoir ce genre de chose? —, il a fallu se résoudre à passer par ici, un jour, puis deux, puis plusieurs fois par semaine. Faire le deuil de ce qui était. Et à travers toutes ces transformations insidieuses dans le corps, tenter de se reconnaître quand même chaque matin, malgré la rage qui nous habite. Cette rage qui ne peut plus s’exprimer haut et fort, parce que le corps ne suit plus.”

Cette marche
“De plus en plus, la banalité du quotidien se parsème d’embûches de toutes sortes. Les escaliers ne sont plus gravis par sauts de marches. Les hauteurs, les inclinaisons: tout, de ces ascensions et défis, provoque colère, impuissance et désarroi. Mon cœur sait qu’il n’y a plus rien de facile, et il l’accepte. De la résilience naît la fierté des petites réussites, qui, heureusement, deviennent de plus en plus fréquentes.”

Cet instant
“La peur a pris la place de ma raison. S’étendre ici est une nécessité. Obéir sagement. Faire ce que le médecin dit. Résilience sous la lumière aveuglante des lampes au néon. Avoir besoin d’une présence pour traverser l’opération sans y laisser ma joie de vivre. Parce que la douleur, elle, va rester.”

Voici la page récapitulative de toutes les vidéos du projet : En ces lieux ils danseront

Vous aimerez aussi

2 AVRIL 2020

Y’a de la visite ! Une...

Offre spéciale en cette période de COVID-19 ( pour les familles seulement ) Une belle...

1 AVRIL 2020

Méditer en période de...

La méditation est un bel outil qui peut vous aider à passer plus sereinement cette...

31 MARS 2020

Mot de soutien du président...

En ces temps difficiles de confinement, le président du GERSED adresse un mot de soutien...

18 MARS 2020

Covid-19 : des informations,...

MISE A JOUR : 01/04/2020 à 12h Pour rappel, vous pouvez trouver toutes les informations...

3 MARS 2020

Attention : report des...

En raison des consignes de sécurité autour du coronavirus, the Ehlers-Danlos Society a...

31 JANVIER 2020

Un investissement 100%...

La Fort-Mahonnaise, Élodie Vlamynck, et l’Isarienne, Fanny Rindel, participent...

Laissez un commentaire !