Nouveau partenariat avec l’école d’ostéopathie de Saint-Etienne

Nous sommes très heureux de vous annoncer aujourd’hui notre partenariat avec le Cido, Centre International D’Ostéopathie de Saint-Etienne.

Nos adhérents peuvent désormais bénéficier de soins ostéopathiques gratuits au sein de l’un des deux centres de consultations ostéopathiques de Saint-Etienne.
Les consultations seront assurées par les étudiants suivant leurs études au CIDO de Saint-Etienne et encadrées par des ostéopathes D.O.
Nous voyons plusieurs bénéfices à ce partenariat :
▪ nos adhérents du secteur géographique pourront accéder à des soins ostéopathiques gratuitement
▪ les étudiants seront formés aux SED et HSD, aux précautions nécessaires à la prise en charge de ces pathologies, et nous participons ainsi à la formation de futurs professionnels aguerris dans la prise en soin des personnes SED et HSD
▪ par la fréquentation du centre de consultation, vous pourrez aider l’étudiant à l’origine de ce partenariat, Aurélien Berenguer, à construire et étoffer son mémoire de fin d’études sur la prise en charge ostéopathique des SED.

Pour prendre RDV, contactez directement les cliniques du CIDO au 04.77.42.82.82 afin de fixer une date et une heure de RDV ou prenez RDV en ligne sur https://clinique.cido.fr ou Doctolib (https://www.doctolib.fr/cabinet…/saint-etienne/cido).

⚠ Pour bénéficier de la gratuité, vous ne devez pas oublier de présenter un justificatif d’appartenance à SED’in FRANCE à chaque passage ( votre carte d’adhérent vous a été adressée par courrier après votre adhésion).
Si la carte d’adhérent ou un justificatif d’adhésion n’est pas présenté, le tarif public en vigueur sera appliqué, soit 20 €.

Vous souhaitez aider Aurélien Bérenguer dans son travail de mémoire sur les SED et HSD mais n’êtes pas adhérent à SED’in FRANCE ?
Vous souhaitez bénéficier de séances mais n’êtes pas adhérent ?
Aucun souci, la tarif public de la séance est de 20 €.

Un très grand merci au CIDO et à Aurélien pour ce partenariat très riche.


Vous aimerez aussi

21 NOVEMBRE 2023

L’adhésion 2024 est...

Notre association grandit grâce à vous. En cette fin d’année 2023, SED’in...

1 OCTOBRE 2023

Une inauguration réussie...

Le dimanche 24 septembre 2023 avait lieu l’inauguration de l’antenne...

7 SEPTEMBRE 2023

L’agenda 2023-2024 des...

Fanny Deslandes, responsable de l’antenne Seine-Maritime de SED’in FRANCE,...

5 SEPTEMBRE 2023

L’agenda 2023 des...

Philippe Lefèvre, responsable de l’antenne Touraine de SED’in FRANCE,...

25 JUIN 2023

2500 € récoltés lors du...

Le 4 juin dernier se déroulait à Vendeheim le concert “Les chansons...

5 JUIN 2023

Permanences à Tonneins

Retrouvez Corinne Brolese, responsable de notre antenne Lot-et-Garonne, pour une...

Comments

2

  • Bonjour,
    Mon fils qui aura 13 ans bientôt est devenu invalide. Mais non reconnu encore comme tel. D’où dénonciation m’incriminant faite par Directeur du Collège qui n’écoute pas et mais de manière dictatoriale méprise et fait une fois l’objection à l’entrée de l’établissement a été faite quand il refusait que mon fils transporté dans fauteuil roulant passe les grilles de l’établissement…
    “visiblement pas en état de suivre des cours. ‘ Il le voit arriver shooté par médicaments( soit disant anti douleurs.),la tête tombante sur côté et endormi, en m’accusant d’amener mon fils qui est visiblement malade-chose que je sais déjà-,. Mais signaler qu’il ne pouvait kpas venir en cours car malade n’était pas une réponse adéquate pour l’établissement, donc il avait fallu que je passe avec lui. Question de confiance je suppose. Ses soeurs avaient fréquenté le même établissement. (Brevets obtenu avec mention très bien et bien. Et lycée deux années déjà ou félicitations pour les deux … Défiance pourquoi ? Je n’ai.même pas porté plainte contre le prof qui l’avait obligé de retirer ses chaussures et ses portes plantaire et d’où l’aggravation des maux et séquelles physiques s’en sont suivis. !
    Il souffre physiquement. Des maux de partout .Ventre tête membres .Soucis pour scolarité. A part médecin traitant qui cliniquement a observé et après questionnaire : verdict tombe Syndrome d’Ehlers Danlos. Mais hélas on habite le Loiret ( région Centre Val de Loire) et dans hôpitaux personne n’est capable de voir et d’entendre et encore moins d’écouter les maux et douleurs décrites. Des douleurs poignantes à tête, ventre jambes. Plus possible de faire du sport du jour où il s’est fait une entorse en courant sur l’herbe,le ballon au pied et est tombé après que sa cheville ait vrillé. Ont alors commencé les lésions conséquentes, foulures, entorse tendinite de l’achiléen. (Auparavant avant bras plâtré, entorse orteil…) Lui superactif du réveil au coucher. Au physique mince mais avec une belle carrure dès ses 5 ans mais avec premier plãtre ont commencé dispense de sport. Et comme allergique au chlore pas de piscine…en quelques années a pris du poids.
    Une entorse à la cheville avec port d’une bottine au lieu d’un plâtre a vu commencé période avec début des soucis physiques et attaques d’autrui de son âge. Déjà les maux physiques, il subit, se fait harcelé, tapé là où déjà douleur aux membres inférieurs et ça fait mal. Douleurs pour écrire. (Retentissement sur sa capacité à atteindre les objectifs en l’absence de PAI. ) Douleurs exprimées et constatées lors de contracture visible au niveau de la main pendant les confinements à cause du COVID. Je l’ aidais à suivre ses cours à la maison et il fallait lui masser la main. Cela m’expliquait pourquoi il ne finissait pas ses travaux en classe depuis son année de CE1, car il forçait..à ne plus pouvoir continuer. De plus sa vue bien que corrigée ne lui permet pas de pouvoir lire tous les écrits en particulier les photocopies -aux caractères d’imprimerie trop petits et souvent illisibles- distribuées notamment lors des devoirs en classe car pas possible de grossir les caractères comme à la maison.
    Il doit redoubler sa 5eme. Mais pour l’organisation des cours complets suivant le programme de l’éducation nationale il faut des certificats justifiants l’enseignement à distance. Mais dans notre région il semble que des familles malgré des justificatifs médicaux le Directeur d’académie refuse d’accorder que l’enseignement se fasse à distance via le CNED.
    Quel intérêt emandee qui en ont eu le Directeur de l’académie refuse. …il faut être physiquement en classe…( Dans établissement non équipée et n’acceptant pas certificats médicaux du Dr traitant. Ainsi attaquée par Directeur de collège alors même que c’est un professeur de sport ( alors qu’il justifiant d’une dispense de sport pour l’année mais étaient contraint d’assister au cours de sport pour faire des relevés de notes, de l’arbitrage ) l’a contraint fin novembre d’ôter ses chaussures ( dans questionnaire médical inscription de port d’ortheses plantaires pourtant !!!) et de danser sous prétexte que la danse n’était pas un sport ! Et le calvaire a commencé à s’empirer. Déjà harcelé un an avant par individu qui lui frappait la il avait mal sous la table de cours alors qu’il se déplaçait déjà en béquilles, puis subissant encore par camarades des , ça continuait au sein de l’équipe éducative. Malgré quelques professeurs compatissants qui faisait suivre cours, corrections.
    Donc nous errons de médecins en hôpitaux depuis deux ans durant période de covid où maintenant on nous dit c’est psychyatrique m, apy c’est dans sa tête ! Pourquoi n’êtes vous pas venu avant ? Confiné le temps nécessaire après être cas contact ou après malades du COVID au sein de la.famille.
    Impact a fortiori sur l’état psychologique .On le serait à moins. Quand on habite en campagne , que l’habitat et les conditions techniques ne permettent pas d’en sortir seul en ayant son sac sur le dos déjà avec des béquilles et ne pas.parvenir à ouvrir portillon en bois gonflé et bloqué de fait , un port de sac à dos lourd et même accompagné. Et sans horizon d’être reconnu en ALD. Et depuis passage au fauteuil roulant suite ordonnance orthopédiste déjuger par Doc soignant douleur qui contraint et lui fait mal pire encore alors que genoux étaient également touchés après chute sur sa hanche droite après que sa jambe se soit dérobée à cause du sol mouillé après lavage dans coursive de l’hôpital alors que se déplaçait encore en béquilles le jour même après rdv et ordonnance pour fauteuil roulant…
    De plus la MDPH aurait 14 mois de retard pour traiter les dossiers… (Moi, l’an passé cela avait pris 8 mois pour le renouvellement. De ma carte d’invalidité.)
    Au questionnaire rempli chez notre Doc traitant que j’ai complété concernant mon fils et moi sans savoir quel en était la raison. …par rapport à mon vécu et celui de mon fils j’ai coché à plusieurs reprises des maux ( que pensais communs à tout un chacun…depuis mon enfance). Pour mes filles idem pour ses aïeux idem. On coché et retrouve des maux qui faisait mal en permanence et souffrir quant fulgurance que se soit tau niveau de la tête ,du thorax, du ventre ou des membres. Mais moi reconnu invalide depuis 2019 pour mon cancer découvert sur le tard ce qui avait valu alors une chirurgie dans l’immédiat ( cancer avec métastases depuis…ou finalement après plus de 35 ans de Lyme les douleurs révélatrices d’un corps qui a mal ne sont pas pires qu’avant. Car hélas on s’habitue à faire avec le mal où plutôt à survivre au désintérêt de médecins qui ne font pas confiance à leur examen clinique pourtant révélateur et à une non écoute du patient qui se plaint de maux alors que des douleurs surviennent à des moments où le malade ( oui il est bien patient pour s’entendre dire c’est dans votre tête . C’est psychologique ou psychiatrique ! La médecine ne repose plus du tout sur l’écoute du patient lors de l’examen clinique mais sur des radios scan et IRM faites sans injection… donc n’ entrevoit pas tout. Illisibilite dans le mou et le dur …de la constitution du corps. Les analyses bio ?
    Aidez nous à avoir un nom de contact : en cliniques ? à hôpitaux ? pour recherche de syndrome d’Ehlers Danlos. Un rhumatologue? kiné ? orthopédiste ?autres ? Mais expérimentés .
    On ne trouve pas non plus un logement en location avec nos situation de santé qui nécessite.
    Courage à tous !
    Merci par avance à ceux qui pourront nous aider . Malades, médecins, aide soignants,. aux patients et maladesqui luttent dans le silence car la m

    leur maux ne sont pas audibles par ceux qui sont ignorant, sans humanité et pour cacher leur incapacité à défaut de chercher à comprendre et même à admettre que l’autre doit être respecté et non méprisé.
    Nous sommes prêts pour des pétitions à nos élus . Les élus aux législatives pourraient avoir plus d’écoute surtout si nouveaux en politique et si encore ont de bonne intentions

    Répondre
    • Marie-Elise NOËL

      Bonjour. Pourriez-vous nous écrire un mail, en résumant la situation s’il vous plaît et en ciblant bien vos questions ? (notre fatigue cognitive entraîne des difficultés à lire et suivre les textes longs). Notre mail : contact@sedinfrance.org

      Répondre

Laissez un commentaire !