Les critères de diagnostic du SEDv (SED vasculaire)

Le SED vasculaire est une maladie génétique rare de transmission autosomique dominante, cette forme représente 3 à 5% de l’ensemble des SED et sa prévalence est estimée à 1/150000 naissances. D’après Byers et al. (2017), la maladie est liée à une mutation du gène COL3A1 qui code pour la chaîne pro-α1 du collagène de type III retrouvé principalement au niveau des parois vasculaires, articulaires, cutanées, utérines et intestinales. Plusieurs mutations de ce gène sont actuellement connues et répertoriées. La mutation déstabilise l’assemblage en triple hélice des chaînes pro-α1 et altère l’organisation des fibrilles de collagène. Il en résulte une fragilité accrue des tissus dont il est le principal constituant.

Les critères de diagnostic du SEDv selon New-York (2017)

Mode de transmission : autosomique dominant

  • Critères majeurs :
  • Antécédents familiaux d’un SEDv avec identification d’une mutation du gène COL3A1
  • Rupture artérielle à un âge jeune
  • Perforation spontanée du côlon sigmoïde en l’absence de maladie diverticulaire connue ou d’une autre pathologie intestinale
  • Rupture utérine pendant le 3ème trimestre en l’absence d’une césarienne précédente et/ou de sévères lésions périnéales
  • Formation d’une fistule carotido-caverneuse en l’absence d’un traumatisme

  • Critères mineurs :
  • Ecchymoses sans relation avec un traumatisme identifié et/ou avec des localisations atypiques telles que les joues et le dos
  • Peau translucide et fine avec visibilité accrue du réseau veineux
  • Aspect facial caractéristique
  • Pneumothorax spontané
  • (vieillissement prématuré de la peau des mains et des pieds)
  • Pied bot varus équin
  • Luxation congénitale de la hanche
  • Hypermobilité des petites articulations
  • Rupture des tendons et des muscles
  • Kératocône (déformation de la cornée)
  • Récession gingivale et fragilité gingivale
  • Varices à début précoce (avant 30 ans et nullipare s’il s’agit d’une femme)


Critères minimum pour évoquer un SEDv

Des antécédents de maladie, rupture ou dissection artérielle chez des individus de moins de 40 ans, des antécédents de rupture inexpliquée du colon sigmoïde ou de pneumothorax spontané en présence d’autres caractéristiques compatibles avec le SEDv doivent mener à des études diagnostiques sur un éventuel SEDv.
Une combinaison des autres critères « mineurs » doit aussi amener à un dépistage du SEDv.
Des tests moléculaires sont indiqués en recherche de mutations COL3A1 ou COL1A1.
L’absence de résultat n’exclut cependant pas le diagnostic.

Remarques

La présentation la plus courante dans l’enfance est la présence de contusions faciles qui peuvent être accompagnées par la transparence saisissante de la peau. Dans certains cas, ces ecchymoses ont été suffisantes pour soulever la question de l’abus. D’autres signes tels que la luxation congénitale de la hanche et les traits du visage ne sont souvent reconnus que rétrospectivement. Il semble y avoir un risque accru de mort subite chez les hommes de moins de 20 ans, en raison de rupture vasculaire. La raison n’est pas claire, mais ne semble pas être liée exclusivement aux blessures sportives. Dans la plupart des cas, le diagnostic chez ces personnes n’avait pas été effectué avant le décès, de sorte que, en partie, parce qu’ils n’avaient pas d’antécédents familiaux de la maladie, le diagnostic a été fait post-mortem. Habituellement, en l’absence d’antécédents familiaux, le diagnostic de SED vasculaire est rarement pris en compte dans l’enfance, même face à des ecchymoses inexpliquées.

En l’absence d’antécédents familiaux, l’hypothèse de SED vasculaire n’est souvent pas émise avant la rupture d’un vaisseau ou d’un organe.
Certaines caractéristiques aux conséquences moins graves devraient faire suspecter un SEDv : ecchymoses inhabituelles sans cause identifiée, acrogeria, pneumothorax récurrents, varus équin, apparition précoce de varices et caractéristiques faciales caractéristiques avec des yeux proéminents.

À l’heure actuelle, la durée de vie des personnes touchées est un âge médian d’environ 51 ans (49 ans pour les hommes et 53 ans pour les femmes), mais avec un très large éventail (de 10 à 80 ans environ). La principale cause de décès est la dissection artérielle ou la rupture avec défaillance d’un organe. La nature de la mutation sous-jacente dans COL3A1 influence l’espérance de vie. L’hétérozygotie pour les allèles NULL de COL3A1 (qui représente moins de 5% des mutations reconnues) retarde l’apparition des complications en moyenne de près de 2 décennies. Dans certains cas, les membres de ces familles peuvent avoir peu de manifestations cliniques, même au cours de la 9ème décennie, même si la famille a été identifiée par une personne avec un SEDv manifeste. Cela souligne que les estimations de durée de vie sont des estimations de la population et non strictement applicable à l’individu. La connaissance de la mutation familiale facilite les choix de soins, facilite les options de reproduction et peut être importante dans le choix des modalités de traitement.

Les critères diagnostic du SEDv selon Villefranche (1997)

Le Professeur Jeunemaître, docteur en médecine et docteur en génétique humaine, coordinateur du centre de référence des maladies vasculaires rares, dont le SEDv (Hôpital Pompidou à Paris) évoquait, lors du colloque SED du 9 février à l’institut Imagine, que les critères de New-York étaient finalement moins fiables et permettaient d’identifier moins de SEDv que les critères de Villefranche (analyse sur une cohorte de 740 patients). Voici ces critères de Villefranche, établis en 1997.

Les critères diagnostic du SED vasculaire étaient définis et classés à l’époque en critères majeurs et mineurs.

    • Critères majeurs :
    • Peau fine et translucide
    • Fragilité ou rupture artérielle / intestinale / utérine
    • Ecchymoses extensives
    • Visage caractéristique (en “madone”, nez étroit, lèvres minces et peu ourlées, pommettes saillantes, joues creuses, yeux globuleux et enfoncés)

 

  • Critères mineurs :
  • Acrogérie (vieillissement prématuré de la peau des mains et des pieds)
  • Hyperlaxité des petites articulations
  • Rupture tendino-musculaire
  • Pied-bot
  • Varices précoces
  • Fistule artérioveineuse / carotidocaverneuse
  • Pneumothorax / Hémopneumothorax
  • Récession gingivale
  • Histoire familiale compatible

 

En présence d’au moins deux critères majeurs, le diagnostic est fortement suspecté et une recherche de la mutation du gène COL3A1 est justifiée. La présence d’un ou de plusieurs critères diagnostics mineurs peut conforter la suspicion du diagnostic mais ne peut suffire à l’affirmer. La réalisation d’un arbre généalogique peut permettre d’identifier des membres de la famille possiblement atteints, afin de leur proposer un diagnostic et un suivi.

Remarques

D’autres points spécifiques au SEDv ont été explicités lors de la conférence de Villefranche-sur-Mer :

  • L’apparence faciale chez certains patients se caractérise par une diminution du tissu adipeux sous-cutané, en particulier du visage et des membres.
  • L’hyperlaxité articulaire est généralement limitée aux doigts.
  • Les ruptures artérielles spontanées ont un pic d’incidence dans la 3ème ou 4ème décennie de la vie, mais peuvent survenir plus tôt. Les artères de moyen calibre sont le plus souvent impliquées.
  • Un tableau douloureux abdominal aigu est une présentation fréquente devant faire évoquer une rupture artérielle ou digestive.
  • La chirurgie est à risque de complications graves et fréquentes, pendant ou après la procédure par lâchage des sutures.


Sources

– Beighton P, de Paepe A, Steinmann B, Tsipouras P, Wenstrup RJ. Ehlers-Danlos syndromes: revised nosology, Villefranche, 1997. Ehlers-Danlos National Foundation (USA) and Ehlers-Danlos Support Group (UK). Am. J. Med. Genet. 1998. pp. 31–37.
– Byers PH, Belmont J, Black J, De Backer J, Frank M, Jeunemaitre X, Johnson D, Pepin M, Robert L, Sanders L, Wheeldon N. 2017.Diagnosis, natural history, and management in vascular Ehlers–Danlos syndrome. Am J Med Genet Part C Semin Med Genet 175C:40–47.
– Perdu J, Boutouyrie P, Lahlou-Laforêt K, Khau Van Kien P, Denarié N, Mousseaux E, et al. [Vascular Ehlers-Danlos syndrome]. Presse Médicale Paris Fr 1983. 2006 Dec ; 35(12 Pt 2) : 1864–75.

 

Vous aimerez aussi

3 FéVRIER 2020

SEDv : des critères de...

Une étude de l’équipe du centre de référence des maladies vasculaires de...

29 NOVEMBRE 2019

Les Troubles du spectre de...

Le GERSED (Groupe d’Etude et de Recherche sur les Syndromes d’Ehlers-Danlos)...

27 NOVEMBRE 2019

Les critères de New-York du...

Le GERSED (Groupe d’Etude et de Recherche sur les Syndromes d’Ehlers-Danlos)...

19 JUILLET 2019

Examen clinique dans le SED...

La troisième vidéo de la Filière Oscar concerne l’examen clinique d’une...

12 FéVRIER 2019

Le SEDmc – SED...

Les critères diagnostiques du SEDmc ont été mis à jour dans la nouvelle...

30 JANVIER 2019

Le SEDk – SED...

Le SEDk, SED cyphoscoliotique, est une pathologie très rare du tissu conjonctif...

Comments

2

  • Bonjour
    Concernant l analyse génétique. La prise de sang se fait en laboratoire qui les envoie dans un centre génétique. Ma question : les analyses doivent elles etre envoyées dans un centre génétique speciale ou pas ? Merci

    Répondre
    • Marie-Elise NOËL

      Bonjour Barbara,
      la prise de sang est spécifique et doit donc, dans un premier temps, être demandée par un service de génétique médicale. Il nous paraît indispensable que ce service de génétique médicale soit en contact avec les services du centre de référence ou des centres de compétences SED vasculaire, afin de connaître les laboratoires en charge de ce type d’analyse très spécifique. Nous ne connaissons pas, pour le moment, les laboratoires capables d’effectuer ce type d’analyse.

      Répondre

Laissez un commentaire !

Centre de préférences de confidentialité

Analyse par Google Analytics

Analyse par Google Analytics

_ga,_gat,_gid,collect,IDE,r/collect,test_cookie